L’énergie géothermique

La géothermie consiste à extraire la chaleur de la Terre, son énergie dite « géothermique », en puisant l’eau chaude de ses nappes souterraines. Bien que présentant de nombreux avantages, celle-ci reste malgré tout peu connue. Zoom sur tous les détails de cette énergie renouvelable promise à être un des acteurs majeurs de la transition énergétique…

 

La géothermie : c’est quoi au juste ?

 

La croûte terrestre de notre planète présente une épaisseur moyenne de 30 km et sa température augmente à mesure qu’on descend dans ses profondeurs. Cette chaleur provient de deux sources. D’une part, le noyau central terrestre dont la chaleur atteint plus de 5000 degrés et rayonne jusqu’à la surface. D’autre part, les éléments radioactifs naturels (Uranium, Potassium et Thorium), présents dans les roches de la croûte et du manteau terrestres, qui en se désagrégeant libèrent de la chaleur. Celle-ci fluctue selon le gradient géothermique propre aux régions du monde. Si sous les zones « stables », la chaleur de la croûte terrestre est généralement de 3 degrés tous les 100 mètres, sous les zones volcaniques celle-ci augmente de 100 degrés tous les 100 mètres !

 

La géothermie correspond ainsi aux méthodes permettant l’exploitation de cette chaleur terrestre pour le chauffage et l’approvisionnement en eau chaude des habitations. Cette exploitation est réalisée via un premier forage dans l’aquifère grâce auquel on puise l’eau géothermale. Cette dernière étant sous pression, elle remonte naturellement vers la centrale installée en surface. Cette eau à près de 70 degrés passe alors dans un échangeur thermique qui transmet sa chaleur au réseau de distribution approvisionnant en eau chaude et en chauffage les immeubles de la ville. L’eau géothermale est, quant à elle, réinjectée via un autre puits dans l’aquifère. Cette circulation d’eau souterraine en circuit fermée se nomme « boucle géothermale« .

 

Dans les régions volcaniques où la chaleur est plus intense, la géothermie permet également de produire de l’électricité en faisant tourner des turbines via de l’eau bouillante ou de la vapeur d’eau sous pression.

 

L’énergie géothermique dans le monde

 

À l’échelle planétaire, 27 pays, localisés pour la majorité en Asie et en Amérique du Nord (les États-Unis représentant 25,7% de la production mondiale), produisent de l’électricité géothermique. Le chauffage géothermique est, quant à lui, employé dans 70 pays du globe. Cette energie renouvlable joue un rôle crucial dans certains pays tels que l’Islande et le Kenya où elle représente entre 20 et 30% de l’électricité consommée.

 

La France, un pays privilégié au niveau géothermique…

 

En France, c’est dans les années 70 qu’a débuté en région parisienne l’exploitation industrielle de l’énergie géothermique pour le chauffage. Si cette zone ne présente pas le gradient géothermique le plus élevé de l’Hexagone (3,3 degrés tous les 100 mètres), le bassin parisien bénéficie d’un sous-sol composé de couches de roches poreuses gorgées d’eau chaude, les aquifères. Entre 1600 et 2000 mètres de profondeur, s’y trouve celui du « Dogger », un aquifère de roches calcaires dont la formation remonte à l’époque du jurassique moyen, il y a 170 millions d’années. La température du Dogger oscillant, selon sa profondeur, entre 55 et 85 degrés, c’est cette chaleur naturelle qu’on exploite en Île-de-France pour le chauffage de plusieurs milliers de logements.

 

Selon geothermie-perspectives.fr, site d’information officiel mis en place par l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) et le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), la production géothermique en Île-de-France représente 16% de la consommation énergétique française. Elle est supérieure, grâce au Dogger, à 2 tiers du total national et assure le chauffage de près de 500 000 habitants, évitant la libération de plus de 240 000 tonnes de CO2 chaque année.

 

Une energie renouvlable aux nombreux avantages !

 

Malgré des centrales encore onéreuses (3 millions d’euros par installation), l’énergie géothermique présente des avantages de taille. Tout d’abord, cette energie renouvlable est disponible 24h sur 24, toute l’année et quasi inépuisable. Contrairement à l’énergie solaire et éolienne, elle est indépendante des conditions atmosphériques. Elle génère une quantité faible de gaz à effet de serre. Elle est éco-respectueuse, puisque l’eau puisée est ensuite réinjectée dans la nappe souterraine afin de ne pas l’assécher. Économiquement, enfin, ses coûts sont compétitifs par rapport au gaz naturel ou à la biomasse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *