Les énergies marines

Sources d’énergie renouvelable

Renouvelable, qui peut être renouvelé. Le verbe « renouveler » est lié au fait de remplacer quelque chose, de le remettre en place, de transformer ou de restaurer quelque chose qui a été interrompu.

La notion d’énergie renouvelable se réfère au type d’énergie qui peut être obtenue à partir de sources naturelles pratiquement inépuisables, attendu qu’elles contiennent une quantité immense d’énergie ou peuvent se régénérer naturellement.

Cet article fera un résumé des types d’énergie renouvelable marine existants

Énergie marine

La mer est une source d’énergie inépuisable qui n’est pas exploitée actuellement à grande échelle, bien que des recherches soient en cours depuis des années pour trouver une technique permettant de convertir la mer en une source d’approvisionnement énergétique techniquement et économiquement viable.

Fondamentalement, il existe quatre types différents d’exploitation de l’énergie renouvelable marine.

Les quatre types d’énergie renouvelable marine sont :

 

Énergie marémotrice ou énergie des marées

Elle tire parti de la capacité des marées pour déplacer de grandes masses d’eau emmagasinées par des digues, transformant leur énergie potentielle en énergie électrique au moyen d’une turbine, comme dans les centrales hydroélectriques. C’est la seule qui atteint un certain degré d’application, car il y a des centrales en exploitation depuis des décennies. La première grande centrale marémotrice pour la production commerciale d’électricité a été construite en 1967 en France, avec une puissance installée de 240 MW.

 

Énergie thermique des mers

L’énergie maréthermique est par définition un type d’énergie durable qui transforme en électricité la différence de température entre le fond et la surface d’un océan. Si la différence entre la température du fond de l’océan et la température de surface est supérieure ou égale à 20°C, la quantité d’énergie thermique de l’océan obtenue est importante, avec un impact négligeable sur le milieu naturel. L’obtention de cette énergie thermique de la mer se fait par la localisation d’une machine thermique composée d’un ou plusieurs échangeurs de chaleur et d’une turbine qui tire parti du gradient de température pour produire du travail et le convertir ultérieurement en électricité.

 

Énergie cinétique des courants marins

Les courants marins représentent une source d’énergie dont le potentiel global n’a pas été quantifié, bien que l’on estime qu’actuellement et sur la base des technologies existantes, des valeurs de puissance utile d’environ 3 000 Twh par an pourraient être atteintes. Cette source a une grande prévisibilité car les courants causés par des causes inertielles comme par les marées, maintiennent leurs débits connus et quasi constants en fonction de la période de l’année.

 

L’énergie des vagues, ou énergie houlomotrice

L’énergie des vagues est produite lorsque des générateurs d’électricité sont placés à la surface de l’océan. L’énergie de sortie est déterminée par la hauteur des vagues, la longueur de la houle, la vitesse de la houle, la vitesse des vagues et la densité de l’eau. À ce jour, il n’y a qu’une poignée d’usines expérimentales de production d’énergie houlomotrice dans le monde, mais des recherches sont encore en cours pour utiliser cette énergie propre et renouvelable provenant des vagues.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *