L’énergie éolienne

 

Généralement une conversion de la force des vents en énergie mécanique peut être appelée énergie éolienne. Lorsque le vent se met à souffler, les forces qui s’appliquent sur les pales des hélices induisent la mise en rotation. Et, l’énergie produite peut être distribuée sur un réseau électrique grâce à des transformateurs.

L’énergie éolienne consiste à exploiter l’énergie cinétique du vent. Il s’agit d’une forme indirecte de l’énergie solaire : les rayons solaires absorbés dans l’atmosphère entraînent des différences de températures et de pressions. De ce fait, les masses d’air se mettent en mouvement, et accumulent de l’énergie cinétique. Celle-ci peut être transformée en plusieurs variantes à savoir :

L’énergie mécanique : à ce stade, le vent est utilisé pour faire avancer un véhicule ou bien pour pomper de l’eau.

 

La production d’énergie électrique

L’énergie éolienne peut être exploitée de plusieurs façons. Pour cela, il existe des modes adaptés comme :

  • Les éoliennes terrestres, dites « onshore », qui sont installées sur la terre;
  • Les éoliennes « offshores », qui sont installées en mer.

 

On distingue par ailleurs deux typologies d’installations :

  • Industrielles, pour des parcs ou des fermes;
  • Domestiques, pour des particuliers qui utilisent des petites éoliennes.

 

L’intérêt de l’éolienne

L’énergie éolienne possède de nombreux atouts, car c’est une énergie renouvelable et décarbonée. Ajouter à cela, les terrains, où sont installées les dispositifs liés à ce type d’énergie, sont toujours exploitables pour diverses activités à caractère industriel et agricole. Leur développement offshore présente des potentiels non négligeables.

Mais, ces énergies rencontrent également des problèmes au niveau de la puissance et de la régularité du vent, c’est ce qui en fait une source énergétique intermittente. Et, ses zones de développement sont très limitées.

 

L’éolienne du point de vue économique et environnemental

L’éolienne occupe une place de choix dans une perspective essentiellement économique. La mise en place de son système a certes un coût, mais celui-ci est amorti par les nombreuses dépenses qu’elle permet d’éviter. En effet, mettre en place une installation d’énergie éolienne, c’est le gage de la réalisation d’une économie certaine. Une économie qui passe par les trois principaux services qu’elle permet d’obtenir.

Premièrement : la demande globale en électricité est davantage satisfaite, du fait du recours à l’éolienne. Dans un contexte économique marqué par l’hégémonie des énergies fossiles, dont la rareté des combustibles est de plus en plus perceptible, il était urgent de songer à s’orienter vers une ressource énergétique alternative. Ceci, d’autant plus que cette rareté rime avec la cherté.

Deuxièmement : avec l’usage de l’éolienne, l’émission des gaz à effet de serre est mieux tenue en échec. C’est l’environnement qui, par ricochet, obtient tous les bénéfices; d’où le positionnement de l’éolienne en tant qu’énergie propre.

Troisièmement : dans le sillage de ce qui a été dit précédemment, électricité éolienne amenuise l’émission des particules polluantes dans l’atmosphère, telles que l’oxyde d’azote et le soufre.

 

Le marché de l’éolienne

L’énergie issue de l’éolienne est un marché croissant. Ses chiffres, en matière de consommation, sont impressionnants au niveau mondial. Près de 63 GW de nouvelles capacités éoliennes ont été installés dans le monde. L’éolien aurait produit, au cours des deux dernières années, près de 706 Twh, soit un pourcentage important de la production d’électricité dans le monde. Bien vouloir cliquer sur les liens suivant pour plus d’informations sur l’énergie éolienne :

http://connaissancesdesenergies.org

http://acteurdurable.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *