La biomasse

Sa composition

En écologie, la biomasse est constituée par la masse des êtres vivants pour un lieu et un temps donnés et elle est évaluée non par par sa masse mais, en milieu terrestre, par unité de surface et en milieu aquatique, par unité de volume.

Dans le domaine énergétique, elle englobe l’ensemble des matières organiques issues des végétaux et des animaux et elle est représentée sous les formes solides, liquides et gazeux. Elle devient énergie naturelle et renouvelable grâce à la photosynthèse et donc à la récupération de l’énergie solaire. De plus, comme nous l’apprend le site « dictionnaire-environnement » (http://www.dictionnaire-environnement.com/biomasse_ID247.html), la dégradation des bactéries, appelée fermentation, engendre un compost ou un biogaz riche en méthane selon qu’elle s’effectue en milieu où l’oxygène est présent ou pas. Ce carbone organique provient donc de lieux naturels comme les forêts ou les zones aquatiques mais aussi des industries produisant des co-produits, des déchets organiques ou des entreprises agricoles générant des fumiers et lisiers.

 

Les productions énergétiques

En effet, l’homme peut produire de la chaleur par combustion de cette biomasse dans une chaudière ou par méthanisation du biogaz. Cela concerne donc le bois et pour la seconde catégorie, les déchets organiques produits par les boues d’épuration, les entreprises agricoles et industrielles. Il est possible aussi de fabriquer des biocarburants grâce aux huiles végétales ou animales. Le dioxyde de carbone émis par ces utilisations reste inoffensif et sans impact pour l’effet de serre puisque les végétaux capturent et absorbent la même quantité de CO2 en se développant que celle restituée dans l’air en brûlant. Ici, cette biomasse ne devient énergie renouvelable que si sa consommation ne surpasse pas les possibilités de régénération. Ainsi, le chauffage au bois ne doit pas provoquer la réduction du nombre d’arbres.

Cette condition prise en compte et selon l’encyclopédie du développement durable (https://www.encyclo-ecolo.com/Biomasse), la biomasse est la première source d’énergies renouvelables en France et devance l’hydrauliques, les éoliennes et la géothermie. En effet, ses fonctions sont multiples puisqu’elle génère de la chaleur, de l’électricité et une force motrice.

 

Les différentes productions possibles

Concernant la chaleur, si le bois reste sec et sans traitement, l’utilisation pour le chauffage des habitations évite l’émission de plusieurs tonnes de CO2 par les énergies fossiles. La production calorifique peut être provoquée également par la combustion des déchets dans les usines d’incinération. En outre, la chaleur et l’électricité peuvent être fournies en brûlant le biogaz par méthanisation ; cette fermentation produite naturellement par les matières organiques dans un environnement anaérobie peut être issue de la main de l’homme en récupérant les déchets verts ou industriels et en les transformant dans les unités de méthanisation.

Concernant les transports, les chercheurs se mobilisent afin de concevoir des biocarburants à partir des déchets agricoles, de résidus forestiers et non pas à partir des huiles végétales, grandes consommatrices d’espaces au détriment des cultures.

Désormais, on parle même de matériaux conçus à partir de ces matières organiques pour remplacer les matériaux faits d’hydrocarbures.

Ces différentes ressources se trouvent donc beaucoup moins polluantes que les énergies fossiles et leur production permet de générer 60000 emplois en France.

Le pays évalue la production énergétique par ces matières organiques pour 2020 à 40% de la totalité des énergies renouvelables (hors hydraulique).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *