Les énergies renouvelables : définition

 

Les énergies renouvelables proviennent des sources d’énergies écologiques et naturelles telles que le soleil, l’eau, les matières organiques, le vent, ou la marée. Ces énergies tirent leur origine de phénomènes naturels, constants ou fréquents qui les rendent intarissables. Elles sont encore surnommées énergies « propres » ou « vertes », car émettant moins de dioxyde de carbone (CO2) que les énergies provenant de sources fossiles. Elles sont par conséquent presque sans danger pour notre environnement. Les principales sources d’énergies renouvelables sont : l’énergie hydraulique, éolienne, solaire, de biomasse et la géothermie.

 

L’énergie hydraulique

Il s’agit de l’énergie renouvelable la plus utilisée. Elle représente 19 % de la production d’électricité dans le monde et 13 % en France. Elle est fournie par le mouvement de l’eau, sous diverses formes : marée, courant marin, chute, etc. Le mouvement de l’eau peut cependant être directement utilisé, comme c’est le cas avec les moulins à eau. Il peut également être transformé en énergie électrique, par exemple par l’intermédiaire d’une centrale hydroélectrique et d’un barrage.

 

L’énergie solaire

Le rayonnement électromagnétique émit par le soleil émet de l’énergie. Cette énergie solaire émise par le soleil peut être classée en deux types :

– thermique : ici, la chaleur émise par le rayonnement est utilisée pour chauffer une construction par exemple ;

– photovoltaïque : dans ce cas, le rayonnement lui-même est utilisé. En effet, la lumière émise par le soleil est directement convertie en énergie électrique au sein de matériaux semi-conducteurs.

 

L’énergie de biomasse

La biomasse décrit l’ensemble de matières organiques d’origine animale, fongique ou végétale pouvant devenir des sources d’énergie par transformation ou par combustion. C’est le cas par exemple de la canne à sucre, qui peut être utilisée pour devenir un agrocarburant. Le bois peut également être brûlé et remplacé le chauffage électrique ou à gaz, et bien plus encore. L’énergie provenant de la biomasse est qualifiée d’énergie renouvelable lorsqu’il n’y a pas de répercussions excessives sur la biodiversité : exploitation de façon excessive de la ressource, mise en risque de la productivité du sol, etc.

 

L’énergie éolienne

À l’exemple des moulins à vent autrefois, les éoliennes produisent de l’énergie électrique grâce à la force du vent. Sans danger pour notre environnement, l’énergie éolienne est créée par des aérogénérateurs qui accaparent l’énergie cinétique du vent et entraînent un générateur qui change cette énergie en électricité. L’éolien domestique prend de plus en plus de l’ampleur à l’échelle individuelle. Ses fabricants proposent des générateurs aux performances de plus en plus améliorées et abordables, ce qui donne la possibilité aux particuliers de fabriquer leur propre électricité. Certaines entreprises rachètent par exemple le supplément d’électricité produit par les éoliennes.

 

La géothermie

Il s’agit de l’exploitation de la chaleur sauvegardée dans le sous-sol terrestre. Cette énergie renouvelable a également l’avantage d’être sans danger pour l’environnement. Pour la puiser, on fait transiter un fluide dans le sous-sol terrestre qui rehausse la vapeur d’eau. Cette dernière va approvisionner les turbines qui la transformeront en énergie électrique. Cette énergie tire son origine du fait que la terre fait souvent remonter naturellement sa chaleur à la surface. On cite par exemple les geysers, les éruptions volcaniques, les sources chaudes, et bien plus encore, qui sont des sources d’énergie.

De nos jours, de nombreux fournisseurs d’énergie proposent des offres énergies vertes pour les ménages soucieux de réduire leur empreinte carbone. Optez également pour une énergie verte et contribuez à améliorer notre environnement.